BeeBar Justine.jpeg

  Le concept BeeBar  

Pourquoi BeeBar ?

Parce que les abeilles sont en danger, et que leur disparition est une catastrophe. En effet, on doit aux abeilles, et plus généralement à tous les insectes pollinisateurs :

  • les 3/4 de notre production mondiale de nourriture

  • la survie de 90% des plantes sauvages

  • le miel - et un monde sans tartine de miel est trop triste!

Malheureusement, les pouvoirs publics n'ont, visiblement, pas pris la mesure du problème: en 30 ans, 75% des populations d'insectes volants ont disparu. Regardez votre pare-brise après un trajet sur autoroute en voiture : il est toujours aussi propre ! Il y a 20 ans à peine, chaque voyage en voiture signifiait un pare-brise et des phares maculés d'insectes. A cause des insecticides répandus par millions de tonnes dans nos campagnes, plus rien n'y vole. Et les oiseaux, dont la survie dépend des insectes, sont eux aussi en grave danger. 

 

Bref, sauver les abeilles, c'est un peu sauver le monde. Et même si on y arrivera pas tout seul, pas sans un changement profond de nos façons de produire et de consommer, c'est pour ça qu'on a créé BeeBar : pour transformer nos villes en oasis de vie pour nos précieuses butineuses.

 L'aventure BeeBar 

1) La campagne Ulule 

Tout a commencé par une idée : permettre aux citadins de pouvoir faire pousser, en 2 temps 3 mouvements, des fleurs mellifères bio, dans du terreau bio, et voir la vie revenir dans nos villes pleines de béton.

Ni une ni une, on a planché sur le produit qu'on voulait (simple, écologique et accessible), et on lancé une campagne de financement participatif. En 3 semaines à peine, l'idée est devenue un succès sur Ulule, soutenu par Nature&Découvertes, BNP et des centaines de pré-commandes!

BeeBar x Ultra Doux.png

2) Les premiers BeeBars

Nos premiers BeeBars étaient conçus en géotextile souple, fabriqué à base de plastique recyclé. Si leur légèreté et leur résistance en font d'excellents pots de fleurs, leur esthétique pouvait être encore améliorée.

 

Malgré ce petit manque de sex appeal, ils ont réussi à séduire L'Oréal, l'équipe de Télé Matin et même le jardinier en chef du château de Versailles !

 

Surtout, des milliers de commandes nous ont permis de confirmer que les citoyens avaient décidé de faire quelque chose pour aider les abeilles. 

3) Le BeeBar "Justine"

Pour pouvoir améliorer encore l'esthétique mais aussi l'impact environnemental et social, nous sommes partis à la recherche DU fabricant idéal de jardinière, qu'on a fini par trouver en Italie, qui combine écologie et élégance.

Grâce à l'aide de Frédéric, notre partenaire logistique, nous avons pu imaginer le BeeBar V2 le plus écolo qui soit, sans sur-emballage (en mettant le terreau bio directement dans la jardinière), et ce faisant, en créant la chaîne de fabrication la plus locale possible, avec des graines françaises, du terreau français, un assemblage en ESAT à la frontière belge, pour un impact social autant qu'environnemental.

Ne restait plus qu'à trouver un nom à ce nouveau BeeBar : le "Justine" était né. Parce qu'au fond, Justine BeeBar...